Menu
  • English

L’eCall définition, c’est quoi, comment ça marche ?

Définition de l’eCall

Obligatoire depuis plus d’un an (31 mars 2018) sur tous les véhicules neufs au sein des pays de l’Union Européenne, le système eCall est un dispositif d’alerte d’urgence.

Il permet de déclencher de manière automatique, à la suite d’un choc violent, ou manuellement par activation du bouton, un appel d’urgence vers les plateformes d’assistance.

Pourquoi l’eCall est-il obligatoire ?

Le développement de l’ecall répond à l’objectif de la Commission Européenne d’améliorer la sécurité des usages sur la route. L’ecall doit permettre de diminuer le nombre de tués et de blessés graves sur les routes d’Europe, en réduisant le temps d’intervention des secours notamment grâce à la géolocalisation. On estime ce gain de temps à 50% dans les zones rurales et à 40% dans les zones urbaines, ce qui pourrait sauver plus de 2 500 vies dans l’UE mais également diminuer la gravité des blessures.

L’eCall existe depuis de nombreuses années mais équipe seulement 2% des automobiles européennes. En 2025 l’ensemble des véhicules sera équipé.

Comment l’eCall marche ?

En cas de choc mais aussi par activation manuelle du bouton d’urgence (si le conducteur est témoin d’une situation d’urgence comme un accident d’un autre automobiliste,  est victime d’une agression ou encore d’un malaise) un appel est envoyé à une plateforme d’assistance via le réseau mobile grâce une carte SIM intégrée dans le véhicule (sans coût pour l’usager).

L’ecall permet également de transmettre des données sur le véhicule comme sa géolocalisation au moment de l’appel, le nombre de passages, le type de véhicule ou encore le type de carburant.

L’appel d’urgence ainsi que ces données sont alors traitées par la plateforme d’assistance ouverte 24h/24 et 7j/7.

L’assisteur peut échanger par voix avec le(s) passager(s) du véhicule afin d’estimer la gravité de la situation et évaluer le degré d’urgence.

Il peut alors envoyer un remorqueur ou les services d’urgence :  Samu ou pompiers.

En France la gestion de l’eCall est déléguée au Syndicat Nationale des Sociétés d’Assistance (SNSA) dont Mutuaide est membre.

Quid de mes données personnelles ?

L’ecall n’est ni un traceur, ni une boîte noire. Il est activé uniquement si un appel est émis, c’est-à-dire lors de la détection d’un choc ou par son activation manuelle.

Le reste du temps aucune donnée n’est transmise (comme la géolocalisation du véhicule) afin de garantir le respect de la vie privée et la protection des données personnelles du conducteur et des passagers.

Partages
Partagez-le