Menu

Les 9 conseils incontournables pour entretenir son véhicule

Pour ne pas gâcher vos vacances avec une panne sur la route ou un souci avec sa voiture, voici 9 conseils pour vous permettre de bien se préparer pour les vacances… enfin bien préparer son véhicule !

1. Vérifiez et nettoyez vos essuie-glaces

Ils sont essentiels en cas de tempête ou pour enlever la saleté qui s’accumule. Les signes annonçant que vos essuie-glaces devraient être changés sont de mauvais glissements, des bruits de frottement ou de mauvais mouvements.

CONSEIL
PRATIQUE

Parfois, avant de les changer, il suffit de les nettoyer avec un chiffon… Vous pourriez vous épargner quelques soucis et un peu d’argent !

2. Vérifiez vos feux

Les phares, les clignotants et les feux arrière doivent être vérifiés avant chaque grand départ. Leur bon fonctionnement permet non seulement d’être vu par les autres automobilistes et de vous garder en sécurité, mais vous évite aussi des amendes.

CONSEIL PRATIQUE

Demander à un proche ou à un voisin de faire la vérification avec vous.

3. Vérifiez l’état de votre pare-brise

Si vous décelez des imperfections ou des impacts, et pensez que c’est grave, consultez votre garagiste. Le pare-brise sert de barrière entre les débris de la route et les passagers de la voiture. Il est donc important de ne pas prendre à la légère une fissure ou un impact profond.

CONSEIL PRATIQUE

Réparer un pare-brise est souvent moins onéreux et plus rapide que de le changer.

4. Vérifiez vos freins

Ils sont essentiels pour votre sécurité et celle des autres utilisateurs de la route. Si lorsque vous freinez, vous sentez que votre distance de freinage est plus grande qu’avant et que sous la pluie c’est encore pire, faites une vérification immédiate. Votre freinage devrait être optimal et rapide.

CONSEIL PRATIQUE

Il est conseillé de faire l’entretien de ses freins tous les six mois par un expert.

5. Vérifiez l’état et la pression de vos pneus

Contrôlez la pression de vos pneus : Attention comme la chaleur augmente la pression dans les pneus, il est suggéré de faire vos tests à froid pour avoir une meilleure mesure. Prenez soin de vérifier aussi votre roue de secours au cas où, malheureusement, vous auriez une crevaison en cours de route.

CONSEIL PRATIQUE

Une bonne pression permet d’économiser du carburant et de réduire l’usure des pneus.

Contrôlez l’usure de vos pneus : la bande de roulement de vos pneus doit être supérieure à 2/32 (soit 1,6 mm). En bas de cela, vos roues ne sont pas sécuritaires et accentuent le risque d’accident.

CONSEIL PRATIQUE

Il est conseillé de vérifier ses pneus régulièrement, tous les 5 000 km.

Important : n’oubliez pas de contrôler votre roue de secours !

6. Assurez-vous que le radiateur est en bon état

Une des raisons pour lesquelles le moteur surchauffe en été est une défaillance du radiateur ou un problème provenant d’une fuite de fluide. Si à l’arrêt du véhicule vous apercevez un liquide de couleur verte, orange ou même jaune, c’est qu’il s’agit d’une fuite du liquide de refroidissement.

CONSEIL
PRATIQUE

Ne faites alors pas de grands trajets sans avoir réglé ce problème et faites le vérifier par un expert qui saura vérifier si certains composants sont endommagés ou obstrués.

7. Vérifiez le niveau des liquides du véhicule

L’huile, le liquide frigorigène (pour l’air conditionné) et le niveau de lave-glace doivent être vérifiés avant un long trajet. Le manque d’huile peut abimer le moteur et le manque de liquide frigorigène peut endommager le système de climatisation.

CONSEIL
PRATIQUE

Il est préconisé de l’effectuer tous les 10 000 à 15 000 kms selon le modèle de votre véhicule. En général, l’expert qui a effectué la dernière vidange a noté le prochain kilométrage de référence sur l’intérieur de la portière par exemple ou sur l’intérieur du capot.

Le plus important est d’être à jour dans la vidange de son véhicule. La vidange de voiture a une fonction essentielle : celle d’assurer le bon fonctionnement des éléments mobiles du moteur et éviter une panne de moteur.

8. Vérifiez la batterie

Vous pouvez la vérifier avec un multimètre. Le voltage devrait se situer entre 12.5v pour une charge à 100% et 14.5v lorsque le moteur tourne. Un voltage de 12.0 équivaut à une charge à 25% et il faudrait la recharger.

CONSEIL

PRATIQUE

Vous pouvez avoir noté quelques signes avant-coureur d’un problème de batterie tels que :
– un démarrage qui force ou prend du temps
– une odeur d’œufs pourris (odeur de sulfure) provenant d’une fuite
– l’équipement électrique qui ne fonctionne pas bien.
En cas de doute, faite vérifier votre véhicule à votre garagiste.

9. N’oubliez pas de vérifier votre matériel comme votre coffre de toit ou votre porte vélo

Il n’y a pas de réglementation a proprement parlé mais plusieurs conseils à suivre :

  • Installer correctement votre matériel, avec un système de montage et de fixation qui lui est propre, centré afin de veiller au bon équilibre de votre véhicule pendant la conduite.
  • Equilibrer votre matériel : l’ensemble du matériel doit toujours rester inférieur au PTAC du véhicule (Poids Total Autorisé en Charge). Celui-ci est indiqué sur votre carte grise.

CONSEILS
ET
PRECAUTIONS

  • Il convient de gonfler les pneus en légère surpression pour compenser la charge supplémentaire notamment quand le matériel est fixé sur le toit.
  • Pour alléger au maximum la charge de votre coffre de toit, réservez-le pour les bagages les plus encombrants mais pas les plus lourds.

Les mesures de précautions pour adapter sa conduite :

  • Rouler plus lentement (10 à 20% moins vite qu’à l’accoutumée).
  • Redoubler de précautions dans les virages.
  • Ralentisser tout spécialement à l’approche de dos d’âne.
  • Garder ses distances de sécurité pour éviter les freinages trop brusques.
  • Laisser ses feux arrière et plaque d’immatriculation bien visibles.

CONSEIL
PRATIQUE

Noter que conduire avec un coffre de toit augmente sa consommation de carburant ! Une raison de plus de limiter votre vitesse. Et une fois arrivé à destination, démontez votre coffre de toit le temps des vacances afin d’économiser du carburant sur place.

Le jour J bien penser à prendre ses papiers ( carte verte d’assurance et permis de conduire indispensables pour être identifié facilement en cas de sinistre assistance et de prêt de véhicule).

Bonne route !

Partages
Partagez-le