Menu

La garantie maintien de salaire : ce qu’il faut savoir

  Life  08/03/2021

Garantie maintien de salaire / perte de revenu / soutien financier

Plusieurs appellations pour un même objectif. Zoom sur cette garantie de plus en plus demandée pour pallier aux coups durs de la vie.

Qu’est-ce que la garantie maintien de salaire ?

Ce type de contrat vise à garantir l’assuré d’une perte de revenus ou d’une modification de ses conditions de vie générée par différents aléas. En fonction du type de contrat souscrit et en cas de réalisation du risque, l’assuré peut percevoir une indemnité « one shot » ou mensuelle, ou encore voir les coûts de ses contrats et dépenses courantes pris en charges. Afin d’éviter l’antisélection, selon le type d’événement, un délai de carence pourra éventuellement être appliqué pour que le client puisse prétendre à cette aide financière.

Quels sont les aléas pris en compte par la garantie maintien de salaire ?

Cette garantie peut être proposée en cas d’évènement médical, à savoir : accident, maladie, invalidité, affection longue durée, polypathologie ou encore arrêt de travail.
L’assuré est alors en incapacité d’exercer son activité professionnelle et doit faire face à une baisse de ses revenus. Ces événements doivent être constatés médicalement et indemnisés par la Sécurité Sociale ou tout autre organisme assimilé français.

D’autres aléas autour de l’univers professionnel peuvent engendrer une perte de revenus tel qu’un licenciement économique, une rupture conventionnelle ou encore une mutation professionnelle.

Les événements de la vie privée font également partie de la liste. Notamment en cas de divorce ou d’une rupture de PACS, lorsque la pension alimentaire est impayée.

Cette garantie prend égalemment en compte les dépenses courantes liées à la mobilité (crédits, carburant, abonnements de transport…), au logement (loyers, charges de copropriété…), ou encore tout autres aléas indemnisables par ce type de garantie.

Qui peut proposer cette garantie ?

Mutuaide propose cette garantie en marque blanche, en inclusion ou en option. Cette garantie est à co-construire avec le distributeur : courtiers, assureurs, fournisseurs d’énergie, mutuelles, institutions de prévoyance etc, selon les besoins de ses clients.

Il est possible de mettre en place des garanties d’assistance en complément de l’indemnisation. On peut judicieusement envisager des prestations d’aide-ménagère, du soutien psychologique ou encore des courses ou repas à domicile. Tout dépendra du contrat construit en amont avec le client partenaire.

 

Partages
Partagez-le