Menu

Les 10 conseils pour bien s’organiser avec un animal de compagnie pendant les vacances

Animaux de compagnie et vacances ne sont pas incompatibles, c’est plutôt une question d’organisation ! Que ce soit votre chien, votre chat, votre furet, votre lapin… l’une des premières questions à se poser est : « vais-je partir avec ou sans lui » ? Pour répondre à cette question, une nouvelle se pose : « où vais-je partir » ?

 

Découvrez nos 10 conseils pour s’organiser avec un animal de compagnie pour partir en vacances.

Partir avec son animal de compagnie

L’objectif d’une bonne organisation étant de ne rien oublier, il vous faut établir une check-list, à suivre point par point.

Point d’organisation n°1 : Quelle destination de vacances avec un animal ?

Le mieux est de déterminer une destination de vacances raisonnable pour que chacun profite autant des vacances.

On oublie le séjour chez des amis qui bichonnent amoureusement leurs six chats de race, ou le voyage avec 10h de soute en avion ! Pas de grand week-end en Angleterre avec lui car les formalités sont trop lourdes pour un séjour aussi court !
L’idéal ? Un séjour dans une maison à la campagne.

Point d’organisation n°2 : Quel type de logement pour votre animal ?

Choisir un habitat adapté à votre animal.

  • Le camping plait en général à nos amis les chiens qui sont intéressés par l’agitation qui règne autour d’eux et la possibilité de se faire des copains ; un peu moins pour les chats qui trouvent beaucoup moins de charme à cette vie communautaire.
  • L’hôtel est plutôt à considérer comme une étape sur la route des vacances : laisser son animal dans la chambre pendant qu’on est à la plage n’est pas viable (ménage de la chambre ou encore aboiements).
  • S’installer chez des amis est une bonne solution s’ils aiment les animaux et si les vôtres s’entendent avec les leurs.
  • La location semble le meilleur hébergement à privilégier. Votre animal peut s’approprier l’espace, immédiatement ou au bout de quelques jours s’il est de nature méfiante. Avant de réserver, s’assurer que les propriétaires acceptent les animaux !

Point d’organisation n°3 : Quel mode de transport privilégier ?

 

 

LE TRAIN

Réserver un titre de transport pour votre animal en même temps que le vôtre. Les animaux autorisés à bord sont les animaux domestiques de petite taille placés dans un sac ou panier fermé, les chiens muselés et les chiens guides d’aveugles.

  • Votre animal domestique pèse moins de 6 kg : il doit voyager soit dans un sac soit dans un panier. Il doit être placé soit sur vos genoux soit à vos pieds.
  • Votre chien pèse plus de 6 kg : il doit être muselé pendant tout le trajet. Il doit voyager à vos pieds.
  • Votre animal est un chien-guide d’aveugle : il doit voyager à vos pieds. Si votre animal se déplace habituellement sans muselière, pas besoin de changer ses habitudes une fois dans le train.

 

 

L’AVION

  • Les compagnies d’aviation favorisent aussi les poids plumes : ils sont les seuls à être autorisés à voyager en cabine, près de vous. Au-dessus de 4 kilos, c’est la soute, dans une cage agréée, après une longue attente en zone de fret avec le stress qui accompagne.
  • Certains animaux peuvent avoir besoin d’être tranquillisés avant de prendre l’avion : votre vétérinaire vous prescrira un médicament qui les fera somnoler (essayer avant le jour J car il arrive que ces médicaments produisent l’effet contraire, surtout chez les chats).
  • La vaporisation de phéromones apaisantes dans les cages de transport peut aider l’animal à supporter l’épreuve du vol.

 

LA VOITURE

Le mode de transport le plus confortable pour votre animal, c’est la voiture !

  • Même s’il a le mal d’auto : pensez à lui donner un médicament spécifique qui atténuera ses nausées. Pas de repas avant le départ : le dîner n’en sera que plus agréable !
  • Vous l’installerez sur le siège arrière dans son panier ou attaché avec sa ceinture de sécurité.
  • Pensez à lui laisser sa laisse afin de pouvoir le retenir lorsque vous ouvrirez la porte aux étapes ! Prévoir une halte toutes les deux heures pour le distraire, le faire boire et faire un peu d’exercice.
  • S’il fait chaud, la clim lui fera du bien, sans qu’il est les systèmes de ventilation directement dessus.

Faire garder son animal de compagnie

Partir sans son animal, ce n’est pas le négliger ou le mal aimer. C’est au contraire tenir compte de son mode de vie, sans lui imposer un séjour incompatible avec ses besoins et envies. Alors maintenant ce qu’il faut c’est lui trouver un mode de garde sympathique où on veillera sur sa santé, son confort… et son moral.

Mode de garde n°1 : Faire garder son animal par un proche

Ami, membre de la famille, c’est la solution idéale car gratuite ! Il faut toutefois faire attention : cela ne fonctionne que si le « gardien »est volontaire et que votre animal s’entende avec son propre animal s’il en a un.
C’est aussi l’assurance d’une vie comme la maison pour votre animal, de câlins le soir devant la télé, d’une surveillance rapprochée mais aussi la possibilité de prendre quelques mauvaises habitudes comme monter sur le lit !

Mode de garde n°2 : Le laisser en pension animalière chez un professionnel

Si c’est à éviter pour les animaux timides ou peureux,  les animaux extravertis au contraire peuvent s’y faire des copains et apprécient les activités de groupe comme les promenades ou les séances de jeu collectives. A vérifier lors des visites de la pension : votre animal aura-t-il son box ? Y a-t-il une cour pour courir ? Quelles sorties sont prévues ? Comment se passent-elles ? Quel est le régime alimentaire ? Evaluer le niveau de propreté et l’implication des soigneurs aussi.

Mode de garde n°3 : Faire appel à une agence de visiteurs d’animaux domestiques à domicile

Pour les animaux qui apprécient de rester dans leur cadre habituel et n’ont pas besoin d’être promenés, c’est une solution à envisager. On vient les nourrir, les abreuver, les câliner, jouer avec eux et les sortir ou changer leur litière une fois par jour.

Mode de garde n°4 : Trouver une famille d’accueil pour animaux de compagnie

Elles doivent détenir un certificat de capacité animalier, l’autorisation de la Direction des services vétérinaires (DSV) d’exercer cette activité et une assurance responsabilité civile animaux.

Mode de garde n°5 : Embaucher un pet-sitter ou un dog-sitter à domicile

Les pet-sitters ou dog-sitters s’installent chez vous et sont les nounous de vos animaux restés dans leur cadre de vie habituel. Ils sont régulièrement promenés, brossés, câlinés, nourris selon vos directives.
L’occasion pour le pet-sitter ou dog-sitter de bénéficier d’un hébergement gratuit dans une ville qu’il a envie de visiter !

Mode de garde n°6 : Faire de l’échange de garde d’animaux

Vous gardez Bichette en juillet, on vous garde Léo en août… Economique et facile à mettre en œuvre. Après une adhésion payante à animal-futé.com par exemple, vous pouvez consultez la liste des candidats de votre région qui pourraient se charger de votre animal aux dates qui vous intéressent.

Le plus important est de préparer son absence, quel que soit le mode de garde choisi

1 obligation : Etre en règle

  • être à jour dans ses vaccins (y compris contre la rage)
  • avec un carnet de santé à jour
  • avoir un passeport européen en règle pour voyager en Europe (fourni et rempli par un vétérinaire)
  • avoir une identification claire avec une puce électronique
  • parfois un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire 5 jours avant le voyage selon le pays

Renseigner vous auprès du transporteur, de l’ambassade ou du consulat du pays concerné, afin d’éviter la mise en quarantaine de l’animal.

1 recommandation : Penser à son joujou préféré

Si vous le laisser en garde : penser de laisser son joujou préféré avant de partir et un vêtement imprégné de votre odeur pour le mettre en confiance et limiter son stress !

Avec ou sans votre préféré, bonnes vacances !

Partages
Partagez-le